Archivo para diciembre, 2010

“Ce film c´est le monde” Godard

Posted in Cine on diciembre 30, 2010 by marie

“Au hasard Balthazar” est un film de 1966 réalisé par Robert Bresson.

En suivant l´âne Balthazar, le spectateur voyage au coeur de l´humanité au travers de 2 lignes: “celle de la vie, et celle des vices”.

 

 

 

Duck and Cover!

Posted in Video on diciembre 27, 2010 by marie

Attention, attention! Ceci n´est pas une parodie mais un message de propagande bien réel et trés intéressant de part son caractère ironique. Pour résumer en 1951 une bombe atomique pouvait exploser à tout moment mais si on appliquait gentimment le “duck and cover” pas de prob bob l´humanité serait sauvée! Ah bonne nouvelle mais je m´abstiens de mettre une vidéo d´Hiroshima, ils savaient pas pour le duck and cover…

Au de là de cet immense décallage, cette vidéo est aussi le témoignage d´un climat de paranoia continu et de l´état d´esprit alarmant dans lequel la peur, la méfiance et le racisme étaient les mots d´ordre (voir le plan contreversé lorsque la voix off cite “other dangers” avec un plan sur un écolier noir).

Avec du recul c´est assez dramatique de réaliser que toutes les peurs des américains ainsi que d´autres pays “cibles” à cette époque là étaient soit l´Homme soit son produit le plus maléfique et ça l´est d´autant plus de voir qu´aujourd´hui ces peurs n´aient pas trop changées…

Elle avait pourtant l´ai mignonne cette tortue.

 

Fibre maternelle

Posted in Fotos / Photos, Proyectos/ Projets, Temas del día on diciembre 21, 2010 by marie

 

Photo: Fidel Iranzo.

Porto, ¡alegre!

Posted in Fotos / Photos on diciembre 20, 2010 by marie

El pase de diapositivas requiere JavaScript.

“Des restes”

Posted in Musica / Musique on diciembre 8, 2010 by marie

Insomnio

Posted in Escritura / Ecriture on diciembre 6, 2010 by marie

Dormía la luz encendida

Y decía que esta casa hacía ruido

Yo un poco sorprendida

Pensaba que a su edad no debía tener miedo.

 

Bastaba tener un abrazo suyo

Para que entre en un profundo sueño

No escuchaba las palabras de la madera

Y podía dormir la luz apagada.

 

Luego una noche de lluvia fría

Despierta por una pesadilla

Y angustiada por la ausencia de ruido

No reclamaba su abrazo,

 

Pero maquinalmente apretaba el botón

Para ver de este cuarto cada rincón

Necesitaba para reencontrar la calma

Que la luz sea encendida.

Les inséparables

Posted in Video on diciembre 2, 2010 by marie

Les inséparables sont une espèce de perroquet, originaire d´Afrique qui se caractérise par le fait de vivre en couple trés soudé. Il en existe 9 sortes.

Les deux petites vidéos à continuation y font référence dans le sens où elles se complètent en même temps qu´elles s´opposent. Premièrement au niveau des couleurs le bleu étant le représentant de l´eau, le rouge du feu, expriment la dualité des émotions qui par nature existent par la présence de l´autre. La tristesse s´oppose à la joie (ou la déception à l´excitation) tout en faisant partie d´elle (et vice et versa), car sans l´une on ne pourrait définir l´autre. Il y a donc selon moi une complémentarité dans l´opposition qui fait que même en étant totallement indépendantes ces émotions sont dans un sens, inséparables, comme ces oiseaux.

Le tout est sur un fond de mouvement car le temps ne passe pas, il vole.

Extraits de “Questions in a world of blue” de MayanoB´ pour “Mésange bleue” et de “Trahision” de Vitalic pour “Rouge gorge”.

Disponibles aussi (meilleure qualité) sur Viméo: http://vimeo.com/17371850 et http://vimeo.com/17233372

Los “inseperables” (Agapornis) son una especie de loro, nativa de África que se caracteriza por el hecho de vivir en pareja muy unida. Existen 9 tipos.

Ambos pequeños videos se refieren a ellos en el sentido de que son complementarios, y a la vez, opuestos. En primer lugar  el color azul representante del agua, y el rojo del fuego, expresan la dualidad de las emociones que por naturaleza existen por la presencia de la otra. La tristeza se opone a la alegría (o la decepción a la excitación) al mismo tiempo que forma parte de ella (y viceversa), ya que sin una no podríamos definir la otra. Así que existe -según yo- una complementariedad en esta oposición, son totalmente independientes y a la vez inseparables, como estos parajos.

Ambas videos tienen un fondo de movimiento porque el tiempo no pasa, el tiempo vuela.

Extractos de “Questions in a world of blue” de MayanoB ‘ para “Mésange bleue” (herrerillo común) y “Trahision” de Vitalic para “Rouge Gorge” (petirojo).

Disponibles también (mejor calidad) en Viméo: http://vimeo.com/17371850 y  http://vimeo.com/17233372